Les Fleurs bleues dans la brume

Aujourd’hui, je vous livre un nouvel écrit dans un format un peu spécial, c’est un poème en acrostiche. Je vous laisse le découvrir et vous évader au travers de ces mots.
Bonne lecture.

Le petit jardin fleuri de mes parents,
Encore noyé sous la brume du levant,
S’enveloppe de la fraîche rosée du printemps.

Fuchsias et bégonias délivrent leurs parfums,
Les lys et les dahlias s’ouvrent délicatement,
Émerveillant mon cœur et mes yeux cristallins.
Une agréable chaleur m’envahit quand doucement,
Rougeoyant l’horizon, l’astre chaleureux
Scintille timidement derrière le ciel vaporeux.

Bleuets et glaïeuls s’enorgueillissent,
Leurs couleurs apaisantes attirant nos iris.
Et n’oublions pas les splendides myosotis.
Une magnifique et fastueuse glycine
Entoure l’arche de l’entrée de ses divines
Splendeurs que forment ses grappes violines.

Devant cette beauté printanière,
Absorbée par la brume austère,
Nos yeux restent captivés et charmés
Sur cet étalage de fleurs parfumées.

L’abondante présence de teintes bleutées
Ajoute aux autres couleurs une douceur agitée.

Bourdons et abeilles nous enchantent
Recueillant le pistil de toutes ces fleurs.
Un léger banc de brouillard récalcitrant
Masque un pan du jardin, mais l’heure
Est venue de s’éveiller dans la bonne humeur.

Joëlle Dehay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :